Best Off : Madame, je ne peux rien contre votre cancer !

Auteur : Christian Bois

La série : Best Off

Combien de médecins disent-ils la vérité à leurs patients et patientes ?

En ne disant pas à son patient qu’il ne peut rien, le médecin commet une double faute (1) Ici nous voyons que, correctement informé, le patient aurait pu se tourner vers une approche thérapeutique efficace hors système médical officiel.

Les charlatans du cancer

Il y a des plombiers-escrocs mais tous les plombiers ne sont pas escrocs !
Il y a des mécanos-escrocs mais tous les mécanos ne sont pas des escrocs !
Il y a des charlatans du cancer mais tous les thérapeutes du cancer ne sont pas des charlatans !!!
Le thérapeute du cancer qui m’a soigné du cancer n’était pas un charlatan : c’était moi !!!
Et mon seul client c’est moi.
Pour les autres, je réalise des recherches documentaires – je suis Docteur en Sciences de l’information.

La polythérapie anticancéreuse naturelle

Elle a été créée il y a environ un million d’années.
A cet époque les pas-encore-chamanes prenaient des décisions « à l’instinct ».
Et leur instinct était redoutablement efficace pour choisir le bon minéral, la bonne plante ou la bonne eau avec les bonnes bactéries, l’acide humique, etc..
L’instinct s’est perdu avec la sédentarisation et la fin de l’alimentation naturelle mais certains savoirs sont restés.

Les vérifications académiques

L’ONU a lancé un vaste programme de récolte des savoirs des chamanes-guérisseurs traditionnels.
Certains de ces savoirs font l’objet de travaux académiques.
Ces travaux académiques constituent une mine d’or d’information sur les paires palnte < > cancer.
Cette mine d’or est notre base pour construire une polythérapie anticancéreuse naturelle.

Le diagnostic du médecin

A part certains cas rares où il y a doute, le diagnostic du médecin est la base pour la recherche documentaire.
Il faut donc avoir le type précis de cancer.
Par exemple une LLC Leucémie lymphoïde chronique ne doit pas être confondue avec une autre forme de leucémie.
Ceci au niveau de la recherche de travaux académiques.
Sur le terrain il n’est pas défendu d’essayé la plante efficace pour un cancer A sur un cancer B pour lequel on est dépourvu.

Polythérapie = additionner le pouvoir curateur d’une palette de médicaments naturels

Booster le système immunitaire

Dans son état normal le corps détruit les cellules cancéreuses pas les globules blancs.
Quand ce système est défaillant il faut le réactiver.
Voir l’article

Améliorer le terrain

Ce que l’on construit avec la polythérapie naturelle il ne faut pas le détruire en ayant une « santé générale » défaillante.
Voir l’article

L’importance de minéraux : voir l’article

Les plantes tueuses de cancer

Voir l’article

Quand l’alimentation tue le cancer

Voir le site

Il faut absolument lire la suite pour comprendre la dynamique thérapeutique dont il s’agit !

Une vocation précoce

Une de mes grand-mère est morte du cancer alors que son fils sortait juste de l’adolescence.
Mon autre grand-mère – pour cause de cancer – a été découpée, brûlée, empoisonnée : sa survie a été un miracle.
On comprend mon « intérêt » pour le cancer.

Quand j’ai 40 ans mon carnet d’adresse comporte un certain nombre de noms avec écrit : « cancer, les médecins n’ont rien pu faire !« 

A cette époque existe à Lyon une association de malades qui affirment :
– si les médecins ne savent pas faire alors nous devons prendre notre santé en main
– il y a trop de témoignages de guérisons « miraculeuses »
– nous devons faire l’inventaire des thérapies « différentes » qui sont à l’origine de ces guérisons

Fort de cette ce savoir, je lis un certain nombre d’ouvrages sur la question puis je mets cela de côté.

En 2010 une amie me prête l’ouvrage de David Servan-Schreiber : Anticancer : Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles,

Quelques recherches en ligne plus loin, l’état des lieux se précise.

Il y a une épidémie de cancer

Le cancer est très rarement une fatalité génétique.
Dans 99 % des cas, la cause du cancer est dans l’environnement du patient.

Les 9 moyens pour perdre des points de vie = pour développer un cancer.
Le patient a une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :
1. Il habite dans une « maison à cancer »
2. Il a été exposé à de l’amiante, des pesticides, des herbicides et autres vecteurs du cancer
3. Son alimentation comporte des éléments cancérigènes – aliments cuits à trop haute température (barbecue, friture, etc.)
4. Il a été exposé à des médicaments, vaccins, virus, etc. favorisant le cancer
5. Il a été exposé à des rayonnements – soleil, radiographie, soudure, etc.
6. Il a été victime d’un harcèlement qui a duré
7. Il a connu un choc émotionnel – deuil violent, viol, etc.
8. Il a dans sa mémoire profonde un traumatisme d’une génération précédente
9. Son alimentation est carencée

Dans certains cas le patient à une seule caractéristique très forte.
Par exemple un travailleur du nucléaire qui mange bio, etc.
Le plus souvent il y a plusieurs facteurs concomitants.

Le permis de vivre à points

Seul le modèle des « points » permet de comprendre comment on entre dans la maladie et comment on en sort.

L’être humain nait avec neuf points de vie

Je parle de l’être humain qui n’a pas une prédisposition génétique au cancer ou à une autre maladie.
Dans ce cas il a moins de 9 points mais le raisonnement est le même.

Toxiques, agressions, carences, etc.
font perdre des points

Voir la liste des 9 moyens de perdre des points plus haut.

Quand on n’a plus de points le cancer ou la maladie grave se déclenche.

On peut regagner des points
de différentes manières

Là encore on peut travailler sur chacun des points de la liste ci-dessus.

Notes

(1) Un médecin témoigne : « J’ai dit la vérité à un patient et il s’est suicidé ; je ne dis plus la vérité.« 
Quand j’étais en classe terminale j’ai fait un exposé remarqué sur la richesse qu’il y a à penser le suicide, son suicide.
Le médecin qui prive le patient du choix de se suicider commet une faute humaine grave – quels que soient les textes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s