Best off : l’hypnose thérapeutique

Illustration : dessin de chamane amérindien au pays d’Erickson

Auteur : Christian Bois

La série : Best Off

Le site plébiscité par les internautes : infohypnose.com

Une fabrique de communs est née en 1986.
Son premier champ d’intervention – publications, etc. – a été l’hypnose thérapeutique.

Des hommes et des femmes blessés

L’attentat du Bataclan n’avait pas encore eu lieu mais nous travaillions sur les traumas des civils et des soldats.
Traumas de la vie ordinaire, du sport, de la vie professionnelle.

Les cas cliniques apportés par les uns et les autres étaient très variés :
– soldat revenant du front de la Guerre du Tchad
– accident de la route
– viol
– accident du travail
– accident de sports mécaniques
– etc.

Erickson, le guérisseur blessé

En 1901, naissance de Milton Erickson.
Il a un frère et sept soeurs et l’on travaille dur à la ferme de Beaver Lake – le lac des castors dans le Wisconsin – près du Canada.

Le petit Milton ne voit pas les couleurs, ne perçoit pas les nuances des sons, il est dyslexique. A l’âge de 17 ans il contracte la poliomyélite.

Erickson souligne que ses handicaps permanents ou temporaires lui ont permis de développer une sensibilité à ce que disent et montrent les patients.

Chamanes et médecins

Les racines indiennes d’Erickson et de ses modèles thérapeutiques ont été décrits par plusieurs chercheurs.

Dans le site infohypnose.com nous traitons peu ce sujet mais l’aborderons plus tard.

De Milton Erickson à Christian Bois

Eh bien, il y a d’abord un demi-siècle de distance.

Lorsque je découvre Erickson au début des années 80 j’ai trois articulations avec lui.
D’abord je suis un futur guérisseur blessé car j’ai beaucoup appris de plusieurs maladies et accidents.
Ensuite il se trouve que j’ai découvert le travail sur l’hypnose de Léon Chertok au début des années 70 et intensément travaillé l’auto-hypnose – j’ai eu, par exemple, une extraction de dent de sagesse sans antidouleur chimique.
Enfin je suis un thérapeute « libre ».
De son côté Milton a beaucoup travaillé dans son cabinet privé, sans contrainte institutionnelle à partir de 1948.
De 1930 à 1948 Erickson a été psychiatre en milieu hospitalier.
Pendant sept ans j’ai été formateur dans les hôpitaux psychiatriques de France et de Navarre.

Comment comprendre une thérapie différente ?

De manière tout à fait naturelle, un apprenant se raccroche à ses savoirs antérieurs.
Pour comprendre l’hypnose éricksonienne l’idéal est d’être un guérisseur blessé avec une affinité pour l’univers des chamanes.
Le pire est d’avoir été « vigoureusement formé » à des approches qui se prétendent plus rationnelles, plus scientifiques que d’autres.

Pour comprendre cette pensée différente, on peut lire mon récent article sur Jaynes et la pensée bicamérale.

L’hypnose naturelle, l’hypnose avec praticien éricksonien, la transe naturelle, la transe avec chamane, etc. tout cela s’inscrit dans ce que Jaynes nomme la pensée bicamérale.

Parmi les exceptions françaises, il y a celle de résister farouchement à ce type de savoirs.
Comme je le disais dernièrement à une pharmacienne :
– recherche dite scientifique : deux siècles d’expérimentation
– médecines traditionnelles : un million d’années d’expérimentation

Quelle arrogance faut-il pour penser qu’en deux siècles on a balayé définitivement tous les champs du savoir sur la complexité de la santé humaine !!!

La pratique de l’hypnose éricksonienne s’inscrit dans le champ multi-millénaire des savoirs des devanciers chamanes.

Source : Pictogramme des indiens Ojibwés D. Gordon E. Robertson in WikiMedia



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s