Un confinement hallucinant !

Quand un ingénieur travaille dans un chambre sourde – sans bruit – il entend des voix.
Quand un marin solitaire est en situation de déprivation sensorielle, il entend des voix et/ou a des hallucinations visuelles.
Idem pour un gardien de phare, un spéléologue, etc.
Entendre des voix, avoir des hallucinations visuelles est juste normal en situation de confinement.
Nous avons ce que je nomme un « cerveau simple » qui fonctionne comme cela.
Julian Jaynes parle de pensée bi-camérale.

Tout devrait donc bien se passer.

Sauf …
Sauf que, « depuis tout petit » on terrorise les humains sur les manifestations de leur cerveau simple.
Sauf que les médecins ont, eux aussi, été tout petits terrorisés sur les manifestations de leur cerveau simple.

Alors …
Les dégâts cliniques sont considérables.
Les gens qui ont le moindre petit symptôme de « voix » se bourrent de cachets dangereux pour leur santé.
***
Chez les adolescents j’ai observé – hors confinement – deux comportements.

Soit la musique toujours tout le temps pour ne pas entendre les voix.
Idem pour l’écran toujours tout le temps …

Soit la tentation de « jouer » avec le cerveau simple.
En particulier avec des enthéogènes (psilocybe, ayahuasca, etc.)

J’ai décidé d’en faire une thèse d’anthropologie.
Premières esquisses.

Projet interrompu par la pandémie.
Enfin presque parce que j’ai eu des propositions intéressantes de témoignages.

A suivre …

En ligne il y a beaucoup de documents avec les mots-clés transe OU hallucination et très peu de documents avec les DEUX mots

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s